Vie de l'association
Université d'été 2011

Fermer Hommage

Fermer Conférences

Fermer Intervenants

Fermer Journal de l'Université

Fermer Le mot du coordonnateur

Fermer Partenaires

Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
47 Abonnés
Journal de l'Université - Rencontre avec Andrée Lapierre

Une Amie de l'olivier
  
    andreelapierre2.jpg


          “Il y a de l’huile d’olive en Ardèche ?” L’étonnement de nombreux touristes n’a d’égal que celui d’Andrée Lapierre face à la question récurrente. Maire du pittoresque village de Naves (1), et présidente de l’association des Amis de l’olivier du Pays des Vans, elle fait campagne pour cet olivier ardéchois méconnu et trop mal aimé. “Vous vous rendez compte? On connaît l’olive du bassin méditerranéen mais on ne sait pas que ça comprend l’Ardèche ! Des médecins parisiens en vacances ont participé à notre fête des Amis de l’olivier. C’est comme ça qu’ils ont appris qu’il y avait de l’huile d’olive en Ardèche ! Vous imaginez ? Même le médecin nutritionniste de l’hôpital Bichat l’ignorait !”. Inconcevable pour cette Ardéchoise énergique de laisser aux oubliettes l’arbre mythique qui depuis plus de mille ans déploie ses racines dans le terroir des Vans. Pour Andrée, la prise de conscience remonte à l’enfance. “J’adore l’olivier, l’arbre de la paix. Ma grand-mère disait toujours qu’avec trois oliviers dans son jardin, on souhaitait la bienvenue aux gens”. Ses grands-parents étaient paysans. Et l’huile, c’était précieux. “Quand l’huile arrivait des moulins, c’était le seul jour où on ne l’économisait pas ! Sinon, il fallait faire la soudure, tenir jusqu’à l’année suivante”. Aujourd’hui aussi, Andrée, avec ses 120 oliviers “des rougettes essentiellement” peut encore faire la soudure : “on consomme notre huile et on en donne à notre famille”. La tradition perdure.
           En 2004, quand Roland Teissier, alors président des Amis de l’olivier propose sa succession à Andrée Lapierre, celle-ci reprend le flambeau. Avec la même ardeur dont elle fait preuve depuis 1995 pour promouvoir son village de caractère. L’aide substantielle de Mme Simonne Bourly lui permet d’offrir à l’olivier son musée : “La Maison de l’Olivier. Nous l’avons inaugurée en 2007 et elle restera bien sûr ouverte durant toute l’université”. Cette université, c’était une chance à saisir. “Quand le Dr Folcher - il fait partie du conseil d’administration de l’association - a suggéré, en mars 2010, de redynamiser notre fête annuelle et proposé une manifestation sur trois jours, les Amis de l’olivier ont salué et encouragé l’initiative. A l’unanimité”. La présidente ne pouvait rêver mieux pour son protégé. “C’est pour promouvoir l’olivier d’Ardèche et assurer la continuité d’une production millénaire au Pays des Vans qu’est née notre association en 1980, à l’initiative de René Evesque”. Six ans plus tard, la Confrérie des chevaliers de l’olivier voit le jour au sein de l’association. “Ambassadeurs de l’olivier, nous participons à toutes les manifestations organisées en Ardèche et dans les départements voisins par les confréries amies : la confrérie de l’ail, celle de la bugne, de la châtaigne, du cèpe ardéchois…” Forte d’une cinquantaine de membres et d’une centaine de chevaliers, les Amis de l’olivier souhaiteraient préparer la relève avec les jeunes. Mais la greffe a du mal à prendre. “Nous avons essayé d’introniser des plus jeunes. Malheureusement, une fois médaillés, nous ne les voyons plus”. L’huile a beau couler ici depuis des temps immémoriaux “ils ne réalisent pas à quel point les oliviers sont importants pour notre région. Eux en ont toujours vu. C’est pourtant leur héritage ancestral. Ils font partie de leur patrimoine. Je suis sûre qu’après l’université ils se sentiront davantage concernés”.

 
(1) Très joli Village de caractère, à 2 kms des Vans.

Date de création : 04/06/2011 @ 11:38
Dernière modification : 05/03/2012 @ 18:30
Catégorie : Journal de l'Université
Page lue 4296 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^